Denis DIDEROT et Jean d'ALEMBERT.

Lot 26
15 000 - 18 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Denis DIDEROT et Jean d'ALEMBERT.

Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers...
Paris, Neufchastel,... Briasson, David, Le Breton, Durand,..., 1751-1780 35 volumes in-folio, veau marbré, dos à 6 nerfs ornés avec pièces d'armes, répétées, pour les 10 derniers tomes, les 7 premiers tomes avec armoiries (Reliure de l'époque).
ÉDITION ORIGINALE de la plus vaste entreprise littéraire qu'ait produit le XVIIIe siècle, aux dires de Brunet, et, selon nous, de la plus vaste entreprise littéraire de l'histoire de l'imprimerie.
L'ouvrage se compose de 17 volumes de texte, de 11 volumes de planches, de 5 volumes de supplément, dont un de planches, et de 2 volumes de tables.
Au total les 12 volumes de planches contiennent 2.796 planches, certaines doubles ou dépliantes.
En 1749, Diderot commença l'exécution de cet ouvrage dont le plan primitif était une traduction de l'Encyclopédie anglaise de Chambers. Le plan primitif n'avait pas tardé à se développer de sorte que le “Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers” résuma et propagea les doctrines des philosophes indépendants. Il ne fallut pas moins que l'indomptable persévérance de Diderot pour résister aux cabales dirigées contre lui par les jésuites et une foule d'autres puissants adversaires. D'Alembert n'eut pas la même constance et se retira de l'entreprise après la publication du tome VII. (Catalogue Rothschild, III-279).
L'Encyclopédie eut de nombreux collaborateurs pour chaque partie spécifique dont d'Alembert, Blondel, Buffon, Daubenton, Diderot, Grimm, Grosley, Guyton de Morveau, La Condamine, Marmontel, Necker, Quesnay, Rousseau, Turgot, Voltaire, etc.
Exemplaire aux armes et pièce d'armes de Charles-Philippe d'Albert, duc de Luynes et de Chevreuse, comte de Montfort et de Tours (1695-1758). Il fut reçu pair de France en 1723 et chevalier des ordres du Roi en 1748 et laissa des mémoires qui furent publiés à la fin du XIXe siècle.
Les 7 premiers volumes, publiés du vivant du duc de Luynes, portent ses armes sur les plats. Les volumes suivants, publiés à partir de 1765, après sa mort, ne portent plus d'armes sur les plats mais seulement un lion couronné au dos, pièce d'armes principale du duc de Luynes.
Défauts d'usage aux reliures restaurées. Quelques petites déchirures aux planches et aux feuillets, certaines avec restaurations. Certaines planches mal placées. Manque le portrait et son feuillet explicatif dans le 1er volume de texte.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue